Chargement Évènements

« Tous les Évènements

©Simon Fowler

Carte blanche à…
Natalie Dessay

Natalie Dessay, soprano

Philippe Cassard, piano

Thomas Savy, clarinette

Le festival donne carte blanche à sa marraine, Natalie Dessay.

Le soprano a choisi d’offrir au public un voyage dans le monde germanique. Aux côtés de quelques pages de Mozart,

un florilège de lieder de Schubert, Mendelssohn et Brahms a été réuni pour cette occasion.


 


 

« La musicalité de Natalie Dessay est sublime [et son récent récital au Carnegie Hall à New York avec Philippe Cassard]

a été un mélange profond de poésie et de musique, extrêmement beau, transcendant et inoubliable. » The Huffington Post

 


 

 

 

Internationalement connue, Natalie Dessay a débuté sa carrière dans le répertoire de soprano colorature (La Reine de la Nuit, Lakmé, Zerbinette, Olympia…).

 

L’artiste élargit son répertoire au fil des années pour se rapprocher des héroïnes belcantistes, tout en continuant de défendre le répertoire français.

 

Elle interprète sa première Lucia à l’Opéra de Chicago, puis La Sonnambula au Metropolitan Opera de New York. Elle chante Ophélie (Hamlet) au Théâtre du Capitole de Toulouse et c’est dans ce rôle qu’elle débute au Royal Opera House Covent Garden et au Théâtre du Liceu à Barcelone.

 

Elle reprend le rôle de Lucia di Lammermoor à l’Opéra de Paris ainsi qu’au Met et y remporte un immense succès.

 

Natalie Dessay interprète alors pour la première fois le rôle de Manon, rôle qu’elle affectionne particulièrement, à Genève et à Barcelone.

 

Après avoir été Juliette (Roméo et Juliette) au Met, et Marie (La Fille du Régiment) dans une production inoubliable à Londres, à Vienne et à New York, Natalie Dessay interprète le rôle de Mélisande au Theater an der Wien à Vienne.

 

C’est alors sa première Traviata au Festival de Santa Fe. Natalie Dessay reprend par la suite le rôle de Violetta au Japon lors d’une tournée du Teatro Regio de Turin ainsi qu’au Festival d’Aix-en-Provence, au Staatsoper de Vienne, et au Metropolitan Opera de New York, avec un très grand succès.

 

Elle reprend Marie (La Fille du Régiment) à l’Opéra de Paris, et incarne Manon au Théâtre du Capitole de Toulouse.

 

Sa rencontre avec Emmanuelle Haïm lui fait aborder entre autres les œuvres d’Haendel. Elle interprète Cléôpatre (Giulio Cesare) à l’Opéra de Paris.

 

Natalie Dessay collabore régulièrement avec Michel Legrand, se produisant en Europe, en Amérique du Nord et du Sud. Elle se tourne également vers le Théâtre et fait ses débuts dans Und, un monologue d’Howard Barker qu’elle joue au Théâtre Olympia de Tours, au Théâtre de l’Athénée, au Théâtre des Abbesses et qu’elle reprendra cette saison lors d’une tournée, ce qui ne l’empêche pas de poursuivre sa carrière de récitaliste. Elle se produit ainsi régulièrement en Récital avec Philippe Cassard dans des programmes de Lieder et de Mélodies, en France et à l’étranger. Cette collaboration a notamment donné lieu à la parution de trois albums, « Clair de Lune » (Erato), « Les Fiançailles pour rire » (Erato) et très récemment un enregistrement de Lieder de Schubert (Sony Classical) qui a été suivie par une tournée de récitals à Tokyo, Fukuoka, Toronto, Boston, au Carnegie Hall de New York et au Théâtre des Champs Elysées. En 2018, elle se produira également en récital avec Philippe Cassard entre autres à Budapest, au Théâtre de la Monnaie et au Staatsoper de Vienne. Elle chantera également les Liebeslieder Walzer de Brahms à la Philharmonie de Paris.

 

Natalie Dessay est la première artiste lyrique française à avoir été nommée Kammersängerin par le Wiener Staatsoper.


 


 

« La musicalité de Natalie Dessay est sublime [et son récent récital au Carnegie Hall à New York avec Philippe Cassard]

a été un mélange profond de poésie et de musique, extrêmement beau, transcendant et inoubliable. » The Huffington Post

 


 

 

 

Internationalement connue, Natalie Dessay a débuté sa carrière dans le répertoire de soprano colorature (La Reine de la Nuit, Lakmé, Zerbinette, Olympia…).

 

L’artiste élargit son répertoire au fil des années pour se rapprocher des héroïnes belcantistes, tout en continuant de défendre le répertoire français.

 

Elle interprète sa première Lucia à l’Opéra de Chicago, puis La Sonnambula au Metropolitan Opera de New York. Elle chante Ophélie (Hamlet) au Théâtre du Capitole de Toulouse et c’est dans ce rôle qu’elle débute au Royal Opera House Covent Garden et au Théâtre du Liceu à Barcelone.

 

Elle reprend le rôle de Lucia di Lammermoor à l’Opéra de Paris ainsi qu’au Met et y remporte un immense succès.

 

Natalie Dessay interprète alors pour la première fois le rôle de Manon, rôle qu’elle affectionne particulièrement, à Genève et à Barcelone.

 

Après avoir été Juliette (Roméo et Juliette) au Met, et Marie (La Fille du Régiment) dans une production inoubliable à Londres, à Vienne et à New York, Natalie Dessay interprète le rôle de Mélisande au Theater an der Wien à Vienne.

 

C’est alors sa première Traviata au Festival de Santa Fe. Natalie Dessay reprend par la suite le rôle de Violetta au Japon lors d’une tournée du Teatro Regio de Turin ainsi qu’au Festival d’Aix-en-Provence, au Staatsoper de Vienne, et au Metropolitan Opera de New York, avec un très grand succès.

 

Elle reprend Marie (La Fille du Régiment) à l’Opéra de Paris, et incarne Manon au Théâtre du Capitole de Toulouse.

 

Sa rencontre avec Emmanuelle Haïm lui fait aborder entre autres les œuvres d’Haendel. Elle interprète Cléôpatre (Giulio Cesare) à l’Opéra de Paris.

 

Natalie Dessay collabore régulièrement avec Michel Legrand, se produisant en Europe, en Amérique du Nord et du Sud. Elle se tourne également vers le Théâtre et fait ses débuts dans Und, un monologue d’Howard Barker qu’elle joue au Théâtre Olympia de Tours, au Théâtre de l’Athénée, au Théâtre des Abbesses et qu’elle reprendra cette saison lors d’une tournée, ce qui ne l’empêche pas de poursuivre sa carrière de récitaliste. Elle se produit ainsi régulièrement en Récital avec Philippe Cassard dans des programmes de Lieder et de Mélodies, en France et à l’étranger. Cette collaboration a notamment donné lieu à la parution de trois albums, « Clair de Lune » (Erato), « Les Fiançailles pour rire » (Erato) et très récemment un enregistrement de Lieder de Schubert (Sony Classical) qui a été suivie par une tournée de récitals à Tokyo, Fukuoka, Toronto, Boston, au Carnegie Hall de New York et au Théâtre des Champs Elysées. En 2018, elle se produira également en récital avec Philippe Cassard entre autres à Budapest, au Théâtre de la Monnaie et au Staatsoper de Vienne. Elle chantera également les Liebeslieder Walzer de Brahms à la Philharmonie de Paris.

 

Natalie Dessay est la première artiste lyrique française à avoir été nommée Kammersängerin par le Wiener Staatsoper.

Détails

Date :
28 octobre
Heure :
20 h 30
Catégorie d’Évènement:

Lieu

Grand Théâtre
34 rue de la Scellerie
Tours, 37000 France
+ Google Map